Lettre ouverte à monsieur le Directeur de la Concurrence et des prix sur des publicités funéraires trompeuses

Lettre à monsieur le Directeur de la Concurrence et des prix dans le but de dénoncer des pratiques contraires à l’intérêt des familles de France dans le domaine de la publicité funéraire.

publicités funéraires trompeuses
Affiche du 3 août 1940 extraite du Bulletin officiel des Forces françaises libres, parce qu’il n’est pas dans la nature de la France de capituler

Monsieur le Directeur,

Je voudrais attirer votre attention sur un phénomène qui devient monnaie courante et qui a pour but de tromper les familles de France.

De nombreuses publicités : télévision, radios ou presse écrite, font apparaître des prix forfaitaires pour les obsèques sans en donner le détail et le contenu des devis. On retrouve cette pratique spécialement en crémation où le prix de la réalisation de la crémation et des taxes ne sont pas compris dans le prix annoncé.

C’est le cas de plusieurs spots publicitaires qui ont paru ces derniers temps. Il en est d’une manière quasiment identique pour les principaux groupes français de pompes funèbres.

Dans un but de transparence, il me semble utile d’imposer à tous l’obligation de faire apparaître le contenu de leur proposition.

Attirer les familles sur des prix faux ou incomplets est une tromperie que je voudrais voir cesser.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de ma très haute considération.

Michel Leclerc

Si vous constatez aussi ces pratiques, dénoncez-les

Message à l’attention des familles de France : si, comme nous, vous avez rencontré ce type de pratique trompeuse, vous pouvez les dénoncer par écrit auprès de la direction départementale où se trouve le siège de l’entreprise concernée par le litige ou plus facilement encore via le portail de l’Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics en utilisant le bon formulaire selon que vous soyez :
un particulier ;
– ou un professionnel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.