De la sérénité sur le coût des obsèques au cauchemar

Le coût des obsèques est un vrai sujet. Je ne dirai jamais assez à ce propos que les contrats pré-obsèques, qui étaient destinés à assurer la sérénité des familles soucieuses de ne pas imposer à leurs enfants les coûts de leurs obsèques, sont devenus un cauchemar.

coût des obsèques
A quelle danse funèbre les banquiers et les assureurs veulent-ils nous inviter ?

Le coût des obsèques
sous le couperet des financiers

Cette manière de
faire, c’était sans compter sur l’avidité des compagnies d’assurances ou des
banques. Non contents de disposer d’un pactole d’environ 100 milliards qui
représente l’argent des familles, ils vont l’utiliser pour réaliser de super
profits bancaires et, plus grave, ces sommes vont subir l’inflation qui
aujourd’hui réduit considérablement, chaque année, la valeur d’achat des sommes
déposées.

On arrive ainsi, au bout de 10 à 20 ans, à imposer aux enfants de payer le complément de la facture pour compenser l’inflation. C’est un cauchemar pour les enfants mais aussi pour l’opérateur funéraire qui a la famille en face, le jour venu des obsèques.

Veulent-ils ainsi danser sur les tombes de nos compatriotes ?

Pendant ce temps il faut bien répondre aux familles !

Il va de soi que ce
ne sont ni les compagnies d’assurances ni les banques qui paieront le
complément des frais d’obsèques. Seul l’opérateur qui va se trouver entre le
marteau et l’enclume dans cette situation, pour répondre aux attentes évidentes
des familles spoliées.

C’est une véritable
escroquerie. La seule solution partielle, car on ne connaît jamais à l’avance
l’éventualité d’une dévaluation massive, c’est de prévoir au minimum une
réévaluation annuelle de 3 à 4% nets qui pourrait limiter les risques pour les
enfants. Et je précise bien, 3 à 4% tous frais financiers déduits…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.