Soigner la maladie et la cause

Soigner la maladie ou ses conséquences, rapporte plus que d’éradiquer la cause. C’est d’une gravité extrême, mais c’est la réalité de chaque jour.

Il faut soigner les causes et pas uniquement les maladies

La maladie rapporte trop

Le nombre de laboratoires, de chercheurs, qui vivent des traitements de la maladie, est si important et si bien payés qu’il constitue un Etat dans l’Etat. Faudra-t-il une révolution pour rétablir l’ordre des choses ou, tout simplement, réorienter la vie dans le bon sens ?

Je veux bien que beaucoup de monde en vive, y compris les pharmaciens, mais il faudrait au moins éradiquer les causes.

Michel Leclerc

Il faudrait éradiquer enfin les causes !

Je dirais même qu’on ne cherche pas vraiment à éradiquer les causes dont on connaît pourtant les tenants et les aboutissants. Il est des maladies dont on sait parfaitement ce qu’il faudrait faire, dont on connaît la provenance et aussi dont on sait le résultat de quelle cause elles proviennent. L’Etat en est largement responsable : l’alcool, le tabac, les graisses industrielles, la drogue, la conséquence de fonte des glaces ou généralement le climat.

Toutes ces grandes pandémies sont connues. Pourquoi ne fait-on pas le nécessaire pour y mettre fin. Il faut en avoir le courage.

Vous conviendrez avec moi que la multitude de laboratoires qui existent ne vivent que de la maladie et rarement de la recherche de ses causes.

Il n’en reste pas moins que d’éradiquer la cause est le seul moyen économique pour pallier ces pandémies.

Il en demeure une qui arrive au galop comme les déserts : c’est la cause du réchauffement climatique. Et là aussi, beaucoup de paroles et peu d’actes. Tout le monde recherche de l’argent et nous ne connaissons pas ce qu’il en advient.

La pollution, dont on nous dit qu’elle fait tant de morts,  nous savons la réduire, nous savons la supprimer par l’utilisation de l’hydrogène comme énergie tant pour les voitures que pour le chauffage ou l’utilisation industrielle.

Mais que fait-on tant pour produire l’hydrogène que pour le prix qu’il coûte et qui, pour être compétitif, nécessite une baisse massive du coût de l’énergie électrique ?

Je vous ferai remarquer que, dans tout ce que je propose, j’apporte un début de solution…

Michel Leclerc

Étiquettes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.